Le songe du vergier qui parle de la disputation du clerc et du chevalier

Références

  • Auteur(s) : Evrard de Trémaugon (Créateur, 13..-1386, traducteur)
  • Date : 20 mars 1491
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale
  • Fonds particulier : Incunables
  • Cote : 1797/150

Thèmes

  • Droit public — France — 14e siècle

Citer ce document

Evrard de Trémaugon, « Le songe du vergier qui parle de la disputation du clerc et du chevalier », 20 mars 1491, PHENIX (UMONS), consulté le , https://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=6356

Retour à la
notice

  • Commentaire

    Le Songe du Vergier est un ouvrage anonyme attribué d’abord à Raoul de Presles puis à Philippe de Mézières avant qu’Alfred Coville opte pour Evrard de Trémaugon. Ce juriste d’origine bretonne et professeur à l’Université de Paris, fut conseiller et maître des requêtes de l’Hôtel du roi de France, de 1374 à 1382. Il sera ensuite évêque de Dol en Bretagne jusqu’à son décès en 1386.

    Le Songe du Vergier est la transposition d’un texte latin, le « Somnium Viridarii », commandée par Charles V. Evrard de Trémaugon serait le rédacteur du texte latin et aurait collaboré à la version française, terminée en 1378. Il s’agit d’un ouvrage fondamental pour le droit public car il traite des rapports entre le pouvoir civil et l’Église. Il doit son titre aux conditions dans lesquelles l’œuvre aurait été inspirée à son auteur. Evrard, endormi dans un verger, voit en rêve le roi entouré de la Puissance spirituelle et de la Puissance temporelle personnifiées, chacune représentée par son avocat, un clerc et un chevalier, pour débattre des points litigieux entre elles. Le chevalier, représentant de la Puissance temporelle, finit par l’emporter sur le clerc. Dans l’épilogue, l’auteur se réveille et offre son livre au roi.

    Ce traité, véritable somme de questions juridiques, est écrit sous la forme d’un dialogue entre le clerc et le chevalier afin de susciter l’intérêt du lecteur. Il est une vaste compilation d’œuvres politiques pour fournir des arguments de poids aux décideurs. L’auteur donne également son opinion sur les affaires politiques de la France à la fin du 14e siècle : question bretonne, question anglaise, retour du pape à Rome, succession des femmes….

    Ce recueil a connu un certain succès tout au long du 15e siècle comme en témoigne la vingtaine de copies manuscrites conservées, dix-sept en français et sept en latin. Plusieurs versions imprimées seront éditées de la fin du 15e siècle au 18e siècle dont deux incunables. La première date du 20 mars 1491 (ancien style) et est parue à Lyon chez l’imprimeur Jacques Maillet. Elle comporte deux gravures sur bois, non signées, identiques, représentant le songe de l’auteur. Chaque gravure marque le début d’un livre.

    L’exemplaire du Songe du Vergier conservé à la Bibliothèque centrale sous la cote 1797/150 a été imprimé en 1491 à Lyon par Jacques Maillet. Comme d’autres incunables, il a été rubriqué par un enlumineur après l’impression. Il comporte une initiale ornée à l’encre rouge et bleue pour débuter le texte et des initiales à l’encre rouge dont les lettres d’attente sont encore visibles. Certaines lettres sont rehaussées de jaune. Des pieds de mouche précèdent chaque mention de chapitre. Notre exemplaire comporte, au feuillet a2, un ex-libris manuscrit qui nous apprend que le livre faisait partie de la bibliothèque du couvent des Minimes. Au verso du premier plat figure la mention « de la bibliothèque de la ville de Mons » de la main de Philibert Delmotte selon Christiane Piérard. La reliure, de veau sur ais, date du 16e siècle. Elle présente sur les plats un décor de losanges estampés à froid qui s’est estompé au fil du temps. (Christine Gobeaux)

  • Bibliographie

    COVILLE, Alfred. Evrart de Trémaugon et le Songe du Verger. Paris, Droz, 1933.

    MIETHKE, Jürgen. « Théorie politique dans les dialogues bilingues au XIVe siècle », dans Revue de l’histoire des religions, 2, 2014. DOI : 10.4000/rhr.8250

    PIERARD, Christiane. Xylotypes, Incunables, Post-incunables conservés à la bibliothèque de Mons. Mons, Université de Mons-Hainaut, 1989. (Editions universitaires de Mons. Répertoires 2), n° 281.

    SCHNERB, Bertrand. « Charles V au miroir du Songe du Vergier », dans Le Moyen Age, 2010, t. 116, p. 545-559.

    SCHNERB-LIEVRE, Marion. « Songe du Vergier », dans Dictionnaire des lettres françaises : le Moyen-Age. Paris : Librairie générale française, 1964, p. 1402-1403.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • Evrard de Trémaugon (Créateur, 13..-1386,
    traducteur)

Titres

  • Le songe du vergier qui parle de la disputation du clerc et du chevalier (Titre propre)

Edition

  • [Publication] 20 mars 1491
  • [Impression] Jacques Maillet

Type d’objet original : incunable

Collation / Format

  • [Format] in-fol. (128 fnc) ; 35 x 26 cm
  • [Couleurs] Initiale ornée à l’encre rouge et bleue pour débuter le texte, initiales à l’encre rouge (lettres d’attenteencore visibles), pieds de mouche
  • [Décoration/Illustration(s)] deux gravures sur bois identiques représentant le songe de l’auteur et placée en tête de chaque livre
  • [Mise en page] texte sur deux colonnes
  • [Reliure] Reliure du 16e siècle: veau sur ais, estampée à froid, restaurée en 2.000.

Langue(s) :

  • Français

Notes

  • [Impression] Imprimeur pris au colophon
  • [Date] 1492 (nouveau style)
  • [Description] Signatures: a8 b-m6 n8 s6 t8 v8
  • [Appartenance] Ex-libris manuscrit (f. a2) de la bibliothèque du couvent des Minimes à Mons ; Ex-libris manuscrit, au verso du premier plat, de la Bibliothèque publique de la ville de Mons

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque centrale

Cote : 1797/150

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : imp180020pdf.pdf
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 102856 Ko
  • Dernière modification : 2019-11-12 12:27:41
UMONS
DocNum