Avril 2019

Promenade dans un jardin français

De Serres O., Théâtre d’agriculture et mesnage des champs, 1623

Au cours de la Renaissance, jardinage, agriculture et arboriculture suscitent un vif intérêt. Les nombreux ouvrages publiés aux 16e et 17e siècles, portant sur ces thématiques, témoignent de ce retour à la nature et de cet amour des campagnes. Le roi Henri IV (1589-1610) lui-même et son ministre le duc de Sully (1559-1641) adhèrent à ce mouvement à travers cette formule restée célèbre : « labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France. C’est dans ce contexte que paraît en 1600 le Théâtre d’Agriculture, écrit par Olivier de Serres (1539-1619).

Protestant issu de la petite noblesse du Languedoc, Olivier de Serres est un passionné d’agriculture. En plus d’être théoricien, il est également un excellent technicien sur le terrain. En effet, il transforme sa ferme dans le Vivarais (domaine du Pradel) en exploitation modèle. Le Théâtre d’Agriculture paru pour la première fois en 1600 constitue la synthèse de ses expérimentations au Pradel. Pour augmenter la production, Olivier de Serres est un des premiers à abandonner progressivement la pratique de la jachère. Il acclimate le maïs, développe la culture du riz. Olivier de Serres est également un des premiers à démontrer les propriétés sucrières de la betterave et l’intérêt de la pommes de terre. Dans son ouvrage, il traite également de la vigne, des fruits, de l’élevage et de la soie dont il réorganise la culture.

Véritable précurseur de l’agriculture moderne, Olivier de Serres est considéré comme le père de l’agronomie. Malheureusement, trop en avance sur son temps, ses inventions ne seront reprises qu’au 19e siècle au moment de la Révolution agricole.

Pour en savoir plus:
  • Flandrin J.- L., Mantanari M. (éd.), Histoire de l’alimentation, Fayard, 1996.
  • Poulain J.-P., Neirinck E., Histoire de la cuisine et des cuisiniers Techniques culinaires et pratiques de table, en France, du Moyen-Age à nos jours, Delagrave, 2007.
  • Quellier F., « Le jardin fruitier-potager, lieu d’élection de la sécurité alimentaire à l’époque moderne », dans RHMC, 2004/3, n°51-3, pp.66-78.
  • Toussaint-Samat M., Histoire naturelle et morale de la nourriture, Paris, Bordas, 1987.

Accès au document numérisé

 

UMONS
DocNum