Règlements de la Congrégation de l’Oratoire de Jésus-Christ notre Deigneur

Références

  • Date : 1711
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale
  • Cote : MS 334/63 R 3/D

Thèmes

  • Couvent des Oratoriens (Mons)
  • Oratoriens — Règlement
  • Oratoriens — Belgique — Mons

Citer ce document

« Règlements de la Congrégation de l’Oratoire de Jésus-Christ notre Deigneur », S.l., 1711, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=6450

Retour à la
notice

  • Commentaire

    La congrégation de l’Oratoire a été fondée à Rome par Philippe Néri, mort en 1595. L’Oratoire regroupe autour de Néri une communauté de prêtres séculiers et des laïcs. La communauté s’adonne à la lecture qui est suivie de dialogues et de sermons improvisés. On chante des laudes mais pas encore l’Oratorio qui apparaîtra seulement au 17e siècle. Aux activités spirituelles s’ajoutent des œuvres de charité. L’Oratoire a beaucoup de succès. Le pape Grégoire XIII l’érige en congrégation séculière en 1575 avec l’obligation d’instaurer une règle. Cependant Philippe de Néri refuse de fonder un ordre car il veut une organisation souple avec une communauté régie par la charité et l’affection mutuelle. Les membres de la communauté sont dispensés de vœux et pratiquent la prédication et l’enseignement. Ils sont soumis à la juridiction de l’ordinaire.

    L’Oratoire connaît un grand succès. Il est composé de maisons autonomes (145 à la fin du 17e siècle) surtout en Italie. L’Oratoire de France dit « Oratoire de Jésus et de Marie immaculée » est fondé par Pierre de Bérulle (1575-1629) en 1611. Il sera approuvé par le pape en 1613. Les Oratoriens mettent l’accent sur la formation des prêtres, ce qui donnent lieu à la naissance des premiers séminaires. Ils sont aussi des enseignants et fondent des collèges à la demande du pape, ce qui les met en concurrence avec les Jésuites. La période la plus brillante de l’Oratoire français se situe au 17e siècle. Au 18e siècle, il est divisé par le jansénisme auquel adhèrent plusieurs membres de la congrégation. L’Oratoire français sera dissout en 1792 puis reconstitué après la Révolution française.

    Chez nous, Jansénius (1585-1638), évêque d’Ypres à l’origine du Jansénisme, souhaite dès 1622, que les Oratoriens viennent établir un séminaire en Flandre. En 1626, une congrégation de l’Oratoire s’installe à Louvain. L’Oratoire belge se développe rapidement. En 1649, c’est la scission entre les maisons de la province ecclésiastique de Malines qui se regroupent en Oratoire de Flandre et les établissements de Maubeuge, Soignies, Bray et Mons qui relèveront de la province wallonne, rattachée à l’Oratoire de France.

    À Mons, le couvent des Oratoriens s’établit en 1631, dans la maison de Gilles Dumont, seigneur d’Audregnies située rue de la Poterie. La congrégation déménage ensuite Grand-Rue où une église sera construite en 1670. Le couvent est supprimé en 1796 et l’église démolie. La bibliothèque du couvent est confisquée comme toutes les bibliothèques d’institutions religieuses et d’Ancien Régime. Une partie de ses livres arrivera à la bibliothèque de l’école centrale du département de Jemappes créée en 1797. Cette bibliothèque deviendra bibliothèque publique de la ville en 1804 et à partir de 1966 bibliothèque centrale de l’Université de Mons.

    Paul Faider, dans son catalogue, a répertorié six manuscrits provenant du couvent des Oratoriens dont un manuscrit autographe de Philippe Delwarde, auteur d’une Histoire du Hainaut et deux livres de chants exécutés au pochoir. Le manuscrit 334/63, que nous avons numérisé, s’intitule « Règlements de la Congrégation de l’Oratoire de Jésus-Christ, notre Seigneur ». Daté de 1711, ce modeste volume comporte 244 feuillets de papier couvert d’une écriture ferro-gallique. (Christine Gobeaux)

  • Bibliographie

    Paul FAIDER et Germaine FAYDER-FEYTMANS, Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque publique de la ville de Mons. Gand, Van Rysselberghe & Rombaut et Paris, Honoré Champion, 1931, p. 355.

    Paul FAIDER et Henri DELANNEY, Mons. Mons et Frameries, Union des imprimeries, 1928, p. 98.

    Agnès GERHARDS, Dictionnaire historique des ordres religieux. Paris, Fayard, 1998, p. 430-433.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Titres

  • Règlements de la Congrégation de l’Oratoire de Jésus-Christ notre Deigneur (Titre propre)

Edition

  • [Lieu] S.l.
  • [Création] 1711

Type d’objet original : manuscrit

Collation / Format

  • [Format] 244 f. (22 x 15,5 cm)
  • [Mise en page] 24 lignes par page
  • [Reliure] 18e siècle, cuir
  • [Support] papier

Langue(s) :

  • Français

Notes

  • [Date] date sous forme de chronogrammes
  • [Appartenance] Au revers du premier plat figure une mention manuscrite « P. Bastin mort curé à brenne le comte le ? 1723 »

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque centrale

Cote : MS 334/63 R 3/D

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : MAN180008pdf.pdf
  • Nombre de pages : 248
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 154349 Ko
  • Dernière modification : 2020-05-05 18:58:02
UMONS
DocNum