Eusèbe de Césarée, « Homeliae de Sancta Pascha XII », « Homeliae de Ascensione Domini » et « Homeliae de Spiritu Sancto ». [Suivi de] Isidore de Séville, « De conflictu rationis et animae », « De conflictu vitiorum atque virtutum » et « De VIII principali

Références

  • Date : 1155
  • Lieu de conservation : UMONS. Bibliothèque centrale
  • Fonds particulier : Manuscrits
  • Cote : 47/127 R 2/F

Citer ce document

« Eusèbe de Césarée, « Homeliae de Sancta Pascha XII », « Homeliae de Ascensione Domini » et « Homeliae de Spiritu Sancto ». [Suivi de] Isidore de Séville, « De conflictu rationis et animae », « De conflictu vitiorum atque virtutum » et « De VIII principali », Bonne-Espérance, s.n., 1155, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=6448

Retour à la
notice

  • Table des matières

    Eusèbe de Césarée, « Homeliae de Sancta Pascha XII », f° 1v°-26 r° ; Eusèbe de Césarée, « Homeliae de Ascensione Domini », f° 26 r°-32 v° ; Eusèbe de Césarée, « Homeliae de Spiritu Sancto », f° 32 v°-38 r° ; Isidore de Séville, « De conflictu rationis et

  • Commentaire

    L’abbaye Notre-Dame de Bonne-Espérance est située au sud-ouest de Binche, en Hainaut, sur la commune d’Estinnes. Fondée en 1130 à la suite d’une donation de terres par Raynard, seigneur de Croix-lez-Rouveroy, elle appartient à l’ordre des Prémontrés. Cet

    Créée à l’instigation d’Odon, abbé de 1130 à 1158, la bibliothèque de l’abbaye est très vite réputée. C’est au cours du Moyen Age que le scriptorium a été le plus actif et a produit les plus beaux manuscrits. Ce dernier effectue la copie d’ouvrages nécessaires à la vie liturgique et intellectuelle de la communauté. Entre 1713 et 1718, l’abbé Jean Patoul fera revêtir tous les manuscrits d’une nouvelle reliure. Ce travail a été exécuté avec peu de soins : regroupement arbitraire d’œuvres, tranches rognées et jaspées, textes sacrifiés pour fournir des gardes aux nouveaux volumes.

    Après la deuxième invasion française de nos territoires, l’abbaye sera pillée et la bibliothèque dispersée. Beaucoup de manuscrits disparaîtront. Parmi ceux transportés à Mons, quarante vont se retrouver dans les collections de la bibliothèque de l’École centrale du département de Jemappes, ancêtre de notre bibliothèque. Ce qui représente près de la moitié des ouvrages mentionnés par Sanderus dans son inventaire de 1641. Dans cet ensemble, le nombre de manuscrits du 12e siècle est égal au nombre total de manuscrits produits aux 13e et 14e siècle par le scriptorium de l’abbaye.

    Le manuscrit 47/217 provient de l’abbaye de Bonne-Espérance comme l’atteste l’ex-libris inscrit au bas du premier feuillet. Figure au feuillet 95 r° une mention d’anathème pour protéger le livre de toute intention malveillante dont le vol. Ce volume composite reprend des extraits d’œuvres de plusieurs auteurs : Eusèbe de Césarée (vers 265-339/340) évêque de Césarée en Palestine, Isidore de Séville (560-636) archevêque de Séville, saint Ambroise (vers 340-397) Père de l’Église latine, saint Jean et Bachiarius (4e-5e siècle) moine d’origine hispanique.

    Selon Lucy Tondreau qui a classé en trois groupes les manuscrits produits au 12e siècle par l’abbaye de Bonne-Espérance, la partie du manuscrit, les sermons d’Eusèbe de Césarée (f° 1-38 r°), aurait été copiée entre 1155 et 1166. Cette copie fait partie du groupe de codex produits vers 1155 dont les deux plus beaux spécimens au niveau artistique ˗ les Antiquités judaïques de Flavius Joseph et la Grammaires de Pricien ˗ sont conservés dans notre Réserve précieuse.

    Les 95 feuillets de parchemin du manuscrit 47/217, couverts d’une écriture littera gothica textualis, présentent des trous ronds, résultant du travail d’écharnage des peaux au moyen d’une hachette par le parcheminier. Le parchemin présente des taches provenant peut-être d’une migration des pigments utilisés pour jasper les tranches au 18e siècle. L’enluminure est belle : de grandes initiales ornées (décor végétal ou géométrique) à l’encre rouge et d’autres à l’encre rouge et jaune pour marquer chaque début de texte. (Christine Gobeaux)

  • Bibliographie

    Gretel CHAPMAN, Les manuscrits provenant de l’abbaye de Bonne-Espérance conservés à la bibliothèque de Mons-Hainaut, S.l., 1993.

    Charlotte DENOËL, « L’enluminure des manuscrits en France » dans BRITHISH LIBRARY, France et Angleterre au Moyen Age, 700-1200. Consulté en ligne https://www.bl.uk/fr-fr/medieval-english-french-manuscripts/articles/french-manuscript-illumination

    J. DHUR, « Bachiarius » dans Dictionnaire de spiritualité ascétique et mystique. Paris : Beauchesne, 1932-1995, t. 1, col. 1187.

    Paul et Germaine FAIDER, Catalogue des manuscrits de la bibliothèque publique de la ville de Mons, Gand- Paris, 1931, p. 89-91.

    Albert MILET, « L’abbaye norbertine de Bonne-Espérance au début de la seconde occupation française (1794-1798) et le sort de sa bibliothèque », dans Annales du Cercle archéologique de Mons, n° 70, Mons, 1978, p. 177-206.

    Philippe PETE et Pierre PEETERS (phot.), L’abbaye de Bonne-Espérance, 1130-2005, Tournai, Incipit, 2005.

    SANDERUS, « Index librorum manu-scriptorum qui extant in bibliotheca inclyti monasterii Bonae Spei », in Bibliotheca Belgica manuscripta, Lille, 1641, p. 305-312.

    Lucy TONDREAU, « Les manuscrits ornés de Bonne-Espérance des origines au XVe siècle ». Extrait de Bona-Spes, n° 76, décembre 1966.

    Chantry WESTWELL, « Les œuvres des Pères de l’Église » dans BRITHISH LIBRARY, France et Angleterre au Moyen Age, 700-1200. Consulté en ligne https://www.bl.uk/fr-fr/medieval-english-french-manuscripts/articles/works-of-the-church-fathers

Retour à la
notice

Retour à la notice

Titres

  • Eusèbe de Césarée, « Homeliae de Sancta Pascha XII », « Homeliae de Ascensione Domini » et « Homeliae de Spiritu Sancto ». [Suivi de] Isidore de Séville, « De conflictu rationis et animae », « De conflictu vitiorum atque virtutum » et « De VIII principali (Titre forgé)

Edition

  • [Lieu] Bonne-Espérance
  • [Editeur] s.n.
  • [Création] 1155

Type d’objet original : manuscrit

Collation / Format

  • [Format] 1 volume composite, 95 feuillets
  • [Décoration/Illustration(s)] initiales ornées (décor végétal ou géométrique) rouges, rouges et jaunes
  • [Mise en page] Dimension des feuillets: 250 x 150 mm. Nombre de lignes: 29 à 33. Réglure à la mine de plomb, piqûre.
  • [Reliure] veau, 18e siècle
  • [Support] parchemin présentant des trous résultant du travail d’écharnage des peaux.

Langue(s) :

  • Latin

Notes

  • [Date] d’après Lucy Tondreau
  • [Description] Ecriture littera gothica textualis
  • [Appartenance] Ex-libris à l’encre « Liber sce Mariae De Bona Spe »(f° 1 v°-2 r°) et Anathème « Liber sce Marie De bona Spe. Si quis eum abstulerit vel folium absciderit anathema sit » (f° 94 v°-95 r°)

Lieu de conservation : UMONS. Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] Abbaye de Bonne-Espérance

Cote : 47/127 R 2/F

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : MAN150001bis_pdf.pdf
  • Nombre de pages : 99
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 327743 Ko
  • Dernière modification : 2020-04-28 10:00:06
UMONS
DocNum