Les Chevaliers de l’aigle noir. Drame en cinq actes et neuf tableaux

Références

  • Auteur(s) : Le Louchier, Louis (Créateur, 1809-1839, auteur)
  • Date : 1834
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale (Réserve précieuse)
  • Fonds particulier : Manuscrits
  • Cote : MS 391 (R 3/D)

Thèmes

  • Théâtre — 19e siècle — Belgique — Mons

Citer ce document

Le Louchier, Louis, « Les Chevaliers de l’aigle noir. Drame en cinq actes et neuf tableaux », Mons, 1834, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=4670

Retour à la
notice

  • Commentaire
    Louis-Joseph Le Louchier est né en 1809 à Raab (Hongrie). Il est le fils unique du colonel Louis-Alexandre Le Louchier et d’Anna-Antonia de Rostahazi, propriétaire de la « Gazette de Mons » de 1846 à 1869. Homme de lettres, il est l’auteur d’un drame en trois actes et six tableaux « Les Chevaliers de l’Aigle noir » joué à Mons le 12 février 1836 et publié la même année. L’action se situe en Italie au 16e siècle sous le pontificat de Paul IV. Son héros, le comte de Castelino, grand maître des Chevaliers de l’Aigle noir, accusé d’avoir conspiré contre la cour pontificale, y revient après quinze années d’exil pour sauver sa fille, Bathilda, venger sa femme Hellena, laver son honneur et confondre l’ignoble cardinal Alvatini, ministre du pape qui a instauré un régime de terreur. L’ordre des Chevaliers de l’aigle noir a pour noble mission de secourir les malheureux sans verser de sang. Seuls le drame familial et les péripéties romanesques importent à l’auteur qui minimise le rôle politique du pape accusé de népotisme et de cruelles persécutions par les historiens. Sa pièce, jouée sur les planches montoises, a remporté, selon « l’Industriel du Hainaut » (13 février 1836, p. 1), « un véritable, un légitime succès » malgré des artistes médiocres. La Bibliothèque centrale de l’UMONS conserve deux manuscrits de cette œuvre : l’un étant la mise au net de l’autre. Ce dernier est accompagné d’une lettre de Le Louchier père à son fils, datée du 27 août 1834, dans laquelle il prodigue divers conseils à l’apprenti dramaturge dans un style révolu et une orthographe fantaisiste. Louis-Joseph Le Louchier, décédé à Mons en 1839, est encore l’auteur d’un second drame posthume « Ottario ou la Vengeance du poète ». (Christine Gobeaux)
  • Bibliographie
    P. FAIDER, « Catalogue des manuscrits de la bibliothèque publique de la ville de Mons », Gent-Paris, 1931, p. 400-401; C. GRAVET, « Par des Montois, pour des Montois quatre siècles de théâtre à Mons dans Mons & le Hainaut », textes réunis par C. Gravet, Illustrations rassemblées par C. Gobeaux, Mons, Université de Mons, 2013, p. 162-165 ; C. GRAVET, « Le Louchier, Louis-Joseph », dans L. HONNORE, R. PLISNIER, C. POUSSEUR et P. TILLY (dir.), « 1000 personnalités de Mons et de la région. Dictionnaire biographique », Mons, AGR, 2015, p. 537.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • Le Louchier,
    Louis (Créateur, 1809-1839,
    auteur)

Titres

  • Les Chevaliers de l’aigle noir. Drame en cinq actes et neuf tableaux (Titre propre)

Edition

  • [Lieu] Mons
  • [Création] 1834

Type d’objet original : manuscrit

Collation / Format

  • [Format] 1 cahier (71 f.) ; 22 x 18 cm
  • [Reliure] Demi-reliure, dos veau

Langue(s) :

  • Français

Notes

  • [Description] En tête est insérée une lettre de Le Louchier père, colonel, à son fils, en date du 27 août 1834
  • [Description] paginé 257 à 392 par l’auteur
  • [Divers] Au recto du premier feuillet de garde figure la mention « ce manuscrit appartient à Louis Joseph Le Louchier »

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale (Réserve précieuse)

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque

Cote : MS 391 (R 3/D)

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : MAN120005.pdf
  • Nombre de pages : 76
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 716858 Ko
  • Dernière modification : 2021-02-25 12:48:40
UMONS
DocNum