Ecole dominicale, rue Terre du Prince

Références

  • Auteur(s) : Dolez, Léon (Créateur, 1837-1902, dessinateur)
  • Date : 10 juin 1870
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale
  • Fonds particulier : Estampes
  • Cote : E 681

Thèmes

  • Architecture — Belgique — Mons — 19e siècle
  • Enseignement — Belgique — Mons
  • Ecoles dominicales — Belgique — Mons

Citer ce document

Dolez, Léon, « Ecole dominicale, rue Terre du Prince », Mons, 10 juin 1870, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=6456

Retour à la
notice

  • Commentaire

    À la suite des conciles de 1565 et 1586, des écoles dominicales sont créées dans les villes du diocèse de Cambrai. Elles avaient pour objectif d’instruire les enfants non scolarisés et les adultes dans la foi chrétienne. Elles se tenaient le dimanche et l

    À Mons, l’école dominicale se situe rue Terre du Prince dans l’ancienne Halle aux draps. On y avait également construit une chapelle. Instituée par le magistrat en 1573, l’école dominicale a existé jusqu’en 1875. En 1877, les locaux devenus inutiles sont vendus et des maisons se dresseront à leur emplacement.

    Léon Dolez nous a laissé un dessin au crayon, daté de 1870, de cet établissement. Sur ce dessin, on peut voir la chapelle.

    Né à Mons en 1837, Léon Dolez est le fils aîné de François Dolez, avocat et bourgmestre de Mons. Après des études de droit à l’Université de Liège, il s’inscrit au barreau de Mons le 15 octobre 1859. Il gravit, ensuite, différents échelons de la magistrature jusqu’à être nommé président du tribunal de première instance en 1891. Il est membre de plusieurs sociétés savantes. Avec son épouse Blanche Maus, il partage des talents artistiques. Il pratique le dessin, l’aquarelle, la gravure et la lithographie. Ses œuvres s’étalent de 1855 à 1900 environs, avec une forte production entre 1860 et 1880. Il a suivi, en amateur, les cours donnés par le graveur Auguste Danse à l’Académie des Beaux-Arts de Mons. Son sujet de prédilection est Mons : sa ville natale, dessinée dans son ensemble ou dépeinte à travers ses quartiers et bâtiments. En tant qu’artiste, Dolez poursuit un but précis : constituer une collection de vues de Mons à partir de ses œuvres. Il collectionne également tous les documents qui représentent celle-ci. Après son décès, en 1902, sa veuve a déposé la collection de son mari à la Bibliothèque publique de la Ville de Mons, devenue depuis Bibliothèque centrale de l’UMONS. (Christine Gobeaux)

  • Bibliographie

    Gonzalès DECAMPS, Mons, guide du touriste. Mons, Victor Janssens, 1894, p. 31-32.

    Christine GOBEAUX, « Léon Dolez (1837-1902) » dans Philippe DEPREAY et Alain WUILBAUT (dir.), 1865-2015, Mons ouvrir les murs, Bruxelles, Mardaga, 2015, p. 40-43.

    Ernest MATTHIEU, Histoire de l’enseignement primaire en Hainaut. Mons, Dequesnes-Masquillier, 1897, p. 198.

    UNIVERSITÉ DE MONS-HAINAUT, Écoles montoises vers 1900. Catalogue de l’Exposition Maison du Cerf Blanc du 22 avril au 11 mai 1985. Mons, Service Offset de l’Université, 1985.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • Dolez,
    Léon (Créateur, 1837-1902,
    dessinateur)

Titres

  • Ecole dominicale, rue Terre du Prince (Titre propre)

Edition

  • [Lieu] Mons
  • [Création] 10 juin 1870

Type d’objet original : dessin

Collation / Format

  • [Format] 1 dessin au crayon (20 x 14,5 cm)

Langue(s) :

  • Français

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque centrale

Cote : E 681

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : EST160025pdf.pdf
  • Nombre de pages : 1
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 9334 Ko
  • Dernière modification : 2020-05-05 18:38:02
UMONS
DocNum