Vue de l’intérieur de l’hôtel du Comte Duval de Beaulieu prise de l’entrée des jardins

Références

  • Auteur(s) : Van den Burggraaff, Guilaume-Philidor (Créateur, 1787-1856, lithographe), Boëns, Alexandre (Créateur, 1793-1837, dessinateur)
  • Date : s.d.
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale
  • Fonds particulier : Estampes
  • Cote : E 463

Citer ce document

Van den Burggraaff, Guilaume-Philidor, Boëns, Alexandre, « Vue de l’intérieur de l’hôtel du Comte Duval de Beaulieu prise de l’entrée des jardins », Bruxelles, Van den Burggraaff, s.d., PHENIX (UMONS), consulté le , https://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=6134

Retour à la
notice

  • Commentaire

    Joseph-Constant-Fidèle Duval de Beaulieu (1751-1828), homme politique, acquiert, lors de la vente de biens nationaux en 1798, les abbayes de Cambron et de Saint-Denis en Brocqueroie. Il achète également l’ancien couvent des Dominicains dont il louait l’hôtel qu’il avait fait reconstruire par l’architecte montois François Tygan. Il fait alors des travaux pour aménager les jardins. Il devient maire de Mons de 1800 à 1815.En 1809, l’empereur Napoléon lui concède le titre de comte de Beaulieu. Sous le régime hollandais, il se retire de la politique active et revend son hôtel.

    Les Jésuites rachètent, en 1845, l’aile située à droite de l’hôtel. Après la fondation du collège Saint-Stanislas en 1851, ils acquièrent progressivement l’ensemble du domaine. L’hôtel sera finalement détruit en 1969-1970. Cet hôtel dominait le Parc planté d’arbres et la partie nord-est de la ville depuis le couvent des Visitandines, la tour Valenciennoise, l’église Sainte-Élisabeth, l’hôtel de ville, le beffroi jusqu’au château comtal et la tour César.

    Plusieurs lithographies ont été réalisées de cet hôtel par des artistes comme Van den Burggraaff et Boëns. Guillaume-Philidor Van den Burggraaff (1787-1856) est actif à Bruxelles vers 1820. Nommé lithographe de l’Académie de peinture de Bruxelles en 1822, il fait travailler, entre autres, les frères Alexandre et Léopold Boëns. En 1825, il devient éditeur et lithographe de l’Académie royale de Bruxelles Il est un des grands éditeurs de lithographies au début du 19e siècle. Il ne semble plus avoir publié de travaux importants après 1834. Alexandre Boëns (l793-1837), peintre de paysage et de vues de villes, devient lithographe en 1820.

    Christine Gobeaux

  • Bibliographie

    – M.-A. ARNOULD, « Les débuts de la lithographie à Mons (1816-1830) » dans La Vie wallonne, t. 44, 1970, p. 417-458.

    – M.-C. CLAES, Répertoire des lithographes en Belgique (1816-1865) en ligne sur balat.kikirpa.be/lithographes (IRPA).

    – J.-P. HUYS, « L’hôtel Duval de Beaulieu » dans M.-Th. ISAAC (dir.), Images de Mons en Hainaut du XVIe au XIXe siècle, Bruxelles, Renaissance du livre, 2006, p. 229-230.

    – Ch. PIERARD, « L’image imprimée à Mons avant 1882 » dans Images imprimées en Hainaut, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, 1981, p. 38-43.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • Van den Burggraaff,
    Guilaume-Philidor (Créateur, 1787-1856,
    lithographe)
  • Boëns,
    Alexandre (Créateur, 1793-1837,
    dessinateur)

Titres

  • Vue de l’intérieur de l’hôtel du Comte Duval de Beaulieu prise de l’entrée des jardins (Titre propre)

Edition

  • [Lieu] Bruxelles
  • [Editeur] Van den Burggraaff
  • [Publication] s.d.

Type d’objet original : estampe

Collation / Format

  • [Format] 1 lithographie, 24 x 33,5 cm (image), 40 x 52 cm (support)
  • [Support] papier

Langue(s) :

  • Français

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] Bibliothèque centrale

Cote : E 463

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : EST150035pdf.pdf
  • Nombre de pages : 1
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 23237 Ko
  • Dernière modification : 2019-01-11 15:58:03
UMONS
DocNum