L’ordre des francs-maçons trahi, et le secret des mopses révélé

Références

  • Auteur(s) : Pérau, Gabriel-Louis (Créateur, 1700-1767, auteur)
  • Date : 1778
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale (Réserve précieuse)
  • Fonds particulier : Defuisseaux
  • Cote : 1103/48

Thèmes

  • Franc-maçonnerie — France — 18e siècle

Citer ce document

Pérau, Gabriel-Louis, « L’ordre des francs-maçons trahi, et le secret des mopses révélé », Amsterdam, s.n., 1778, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=5686

Retour à la
notice

  • Commentaire
    On attribue l’ « Ordre des francs-maçons trahi et le secret des Mopses révélé » à Gabriel-Louis Pérau (1700-1767), prieur de la Sorbonne. Cet ecclésiastique n’a jamais été ordonné prêtre. La première édition paraît sous le titre « Le secret des francs-maçons » avec une épître dédicatoire signée du nom de Pérau. L’ouvrage connaît beaucoup de succès vu les nombreuses éditions remaniées, généralement anonymes, sous des titres différents imprimées. Contrairement à ce qu’indique la page de titre, il n’a pas été édité à Amsterdam mais bien à Paris. Sous l’Ancien régime, une proportion considérable d’ouvrages sont publiés sous de fausses adresses pour échapper aux contraintes de la censure ou à la répression des contrefaçons.Ce recueil décrit l’essentiel des rites pratiqués aux 18e siècle en France par les francs-maçons. Dès le 18e siècle, les femmes- aristocrates et bourgeoises- s’intéressent à la franc-maçonnerie. Cette tendance s’observe en Europe continentale où la sociabilité élitaire est généralement mixte. L’entrée des femmes en franc-maçonnerie débute avec la création de loges androgynes c’est-à-dire mixtes, fonctionnant en marge des obédiences organisées. La première d’entre elles est l’ordre des Mopses, fondée à Vienne en 1738. Symbolisé par le carlin (Mops en Allemand), cet ordre se distingue par des pratiques singulières, toujours liées au monde canin. Par exemple, les futurs membres devaient embrasser le postérieur d’une réplique de chien en cire ou en céramique.Ce document provient de la bibliothèque de l’avocat et homme politique montois, Nicolas Defuisseaux (1802-1857). Celui-ci fut membre, à Mons, de la loge La Concorde, en 1826, puis de La Parfaite Union où il occupa les plus hautes fonctions. Sa bibliothèque est acquise en 2009 par l’Université de Mons avec la participation de l’ASBL les « Amis des Bibliothèques de l’Université de Mons ». Composée de 309 volumes, elle reflète les centres intérêts de son créateur avec des ouvrages portant sur le droit, l’histoire locale, la franc-maçonnerie sans oublier la littérature et l’histoire économique, politique et sociale. Nicolas Defuisseaux a fait relier plusieurs de ses livres selon ses goûts. L’exemplaire numérisé présente un décor romantique comportant un emblème maçonnique. (Christine Gobeaux)
  • Bibliographie
    M. ARNOULD, « Defuisseaux, Nicolas » dans « Nouvelle biographie nationale », t. 7, Bruxelles, Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 2003, p. 93-95 ; J.-P. BOUYER, « Musée virtuel de la musique maçonnique », site consulté le 9 octobre 2017 en ligne (http://mvmm.org/index.htm) ; P. FESCH, « Bibliographie de la franc-maçonnerie et des sociétés secrètes », Bruxelles, Georges A. Deny, 1976, col. 1043-1046 ; C. JASSOGNE (dir.), I. DE WULF-CARLIER, R. LEFEVRE-LEMAITRE et B. FONDU, « 1717-2017 : trois siècles de franc-maçonnerie », Mons, CIPA, 2017 ; J.-D. MELLOT et E. QUEVAL, « Répertoire d’imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810)», Paris, BNF, 2004 ; P. TILLY, « Defuisseaux. Famille » dans « L. HONNORE, R. PLISNIER, C. POUSSEUR et P. TILLY (dir.), « 1000 personnalités de Mons et de la région. Dictionnaire biographique », Mons, AGR, 2015, p. 189-190 ; E. SAUNIER (dir.), « Encyclopédie de la franc-maçonnerie », Paris, La Pochothèque, 2000.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • Pérau,
    Gabriel-Louis (Créateur, 1700-1767,
    auteur)

Titres

  • L’ordre des francs-maçons trahi, et le secret des mopses révélé (Titre propre)

Edition

  • [Lieu] Amsterdam
  • [Editeur] s.n.
  • [Publication] 1778

Type d’objet original : livre

Collation / Format

  • [Format] 1 volume in-12 [XXXII-195-[1bl.]-31-[1 bl.] p. , 9 f. de pl. h.-t.]
  • [Décoration/Illustration(s)] 9 planches gravées dont 3 représentent des scènes de réception, 6 des plans de loges et le chiffre des francs-maçons et 5 planches de musique gravées sur cuivre
  • [Reliure] Exemplaire relié sous un décor romantique comportant un emblème maçonnique. Reliure : demi-veau noir, plats de papier coulé, dos lisse orné et doré, gardes de papier coulé, tranches jaspées de bleu. Reliure du XIXe siècle.

Langue(s) :

  • Français

Notes

  • [Description] Sig. A-K12, L10 ; Exemplaire incomplet au niveau des planches (deux planches ont été coupées)
  • [Divers] Bibliothèque de Nicolas Defuisseaux (1802-1857)

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale (Réserve précieuse)

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque centrale

Cote : 1103/48

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : imp170037-pdf.pdf
  • Nombre de pages : 154
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 193658 Ko
  • Dernière modification : 2018-10-24 14:47:21
UMONS
DocNum