Claudii Ptholemaei Alexandrini liber geographiae cum tabulis et universali figura et cum additione locorum quae a recentioribus reperta sunt diligenti cura emendatus et impressus

Références

  • Auteur(s) : Ptolémée, Claude (Créateur, 0100?-0170?, Auteur), Sylvanus, Bernardus (Contributeur, Editeur scientifique)
  • Date : 1511
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale
  • Fonds particulier : Imprimés XVIe siècle
  • Cote : 1000/1884

Thèmes

  • Atlas
  • Ptolémée, Claude (0100?-0170?) — Géographie

Citer ce document

Ptolémée, Claude, Sylvanus, Bernardus, « Claudii Ptholemaei Alexandrini liber geographiae cum tabulis et universali figura et cum additione locorum quae a recentioribus reperta sunt diligenti cura emendatus et impressus », 1511, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=3205

Retour à la
notice

  • Commentaire
    La Géographie de Ptolémée.Ptolémée, savant du IIe siècle, a travaillé à Alexandrie où il a pu bénéficier des richesses de la bibliothèque qui n’avait probablement pas été détruite complètement en 48 ACN. Il est connu notamment pour deux ouvrages, l’Almageste et la Géographie. Le premier traite du mouvement des corps célestes et nous a été transmis par les traducteurs arabes qui lui ont donné ce nom d’Almageste (= très grand) témoignant ainsi de la haute estime en laquelle ils tenaient Ptolémée. Le second ouvrage est un guide pour la confection des cartes qui comprend trois parties : une liste de nom de lieux accompagnés de leur longitude et de leur latitude ; la façon de représenter la terre afin d’obtenir une image ressemblante et des instructions pour dresser des cartes. C’est de ce dernier livre dont il sera question ici.Durant tout le Moyen Âge, il ne semble pas que la Géographie ait été complètement ignorée en Occident. Même si aucun manuscrit ne nous en est connu antérieurement à la fin du XIIIe siècle, on en retrouve des allusions dans plusieurs écrits. La première traduction latine de la Géographie – qui prend alors le titre de Cosmographia – a été réalisée à Florence au début du XVe siècle par Manuel Chrysoloras (1350-1415) qui y était venu pour enseigner le grec, à la demande d’un groupe d’humaniste. Il n’a malheureusement pas achevé sa traduction et son travail a été repris par Jacopo Angelo (1360-1410) qui le termine en 1406. C’est en fait le texte qui a été traduit mais pas les cartes, sans doute en raison de difficultés techniques. Elles le seront un peu après, en 1415. La traduction, même si elle est encore imparfaite, allait rendre possible l’étude du texte de Ptolémée.Nous ne savons pas si Ptolémée lui-même avait produit des cartes, bien qu’il soit peu vraisemblable, qu’auteur d’une méthode pour en dessiner, il n’en ait pas produites lui-même, mais peut-être pas obligatoirement pour accompagner sa Géographie. Selon certains chercheurs, les cartes que nous connaissons auraient pour origine la redécouverte de la Géographie par les Byzantins à la fin du XIIIe siècle et notamment par le moine Maxime Planude (1260-1310).La première impression de la Géographie, qui paraît sous le titre de Cosmographia, est la traduction de Jacopo Angelo et elle date de 1475, publiée à Vicence sur les presses de Hermannus Liechtenstein, un imprimeur originaire de Cologne. Cette édition ne contenait que du texte. Les premières cartes ne seront imprimées que pour la deuxième édition (une mappemonde et 26 cartes régionales ; Bologne, Dominicus de Lapis, 1477). D’après un relevé effectué à partir de l’Incunabula Short Title Catalogue (ISTC), sept éditions de la Géographie ont vu le jour durant la période des incunables [1] . Ce nombre montre que cet ouvrage était devenu un outil de travail assez répandu dans la deuxième moitié du XVe siècle, au point que certains n’hésitent pas à en faire la « bible » géographique de la Renaissance. L’impression de la Géographie n’a pas empêché ce texte de continuer à se diffuser sous la forme manuscrite. La Géographie sera rééditée plusieurs fois dans le courant du XVIe siècle, mais à la longue l’ouvrage ne conserve plus qu’une valeur historique et est remplacé, à partir du dernier quart du siècle, par les travaux d’Ortelius (1527-1598) et de Mercator (1512-1594).L’exemplaire conservé à la Bibliothèque de l’UMONS a été imprimé à Venise en 1511 par Jacobus Pentius de Leucho sous le titre de Claudii Ptholemaei Alexandrini liber geographiae cum tabulis et universali figura et cum additione locorum quae a recentioribus reperta sunt diligenti cura emendatus et impressus. Il s’agit de l’édition réalisée par Bernardus Sylvanus. Celui-ci a rectifié les cartes anciennes en se basant sur celles des navigateurs. Cette édition a été imprimée sur parchemin et est complétée de 28 cartes gravées sur bois et coloriées. La dernière est un planisphère cordiforme qui représente le monde connu à cette époque. On remarquera que les côtes de Terre Neuve (Regalis domus), du Japon (Zampagu ins[ula]) et de l’Asie orientale sont floues. Le Nouveau Monde a été placé contre le bord gauche de la carte, ce qui dispense l’auteur de se prononcer sur le tracé de la côte occidentale du continent.L’exemplaire de Mons a appartenu à Jérôme van Winghe (1559-1637). Ce chanoine de Tournai, issu d’une famille de lettrés était un collectionneur, ainsi qu’en témoignent les objets archéologiques et d’histoire naturelle qui composaient son cabinet de curiosités. Il était également un bibliophile et possédait une bibliothèque de 6.000 volumes qu’à sa mort il légua pour l’essentiel au chapitre de Notre-Dame à Tournai.L’exemplaire est conservé dans une reliure de maroquin rouge contemporaine de l’impression et dont le décor vénitien alterne sur les plats filets et motifs dorés et à froid. Le dos est à 4 nerfs et présente lui aussi un décor doré et à froid. Le titre est poussé en lettres dorées au deuxième entre-nerfs et se lit verticalement. René Plisnier[1] Relevé effectué en juin 2012. Il s’agit de : Vicence, Hermannus Liechtenstein, 1475 ; Bologne, Dominicus de Lapis, 1477 ; Rome, Arnoldus Buckinck, 1478 ; Ulm, Lienhart Holle, 1482 ; Ulm, Johann Reger pour Justus de Albano, 1486 ; Rome, Petrus de Turre, 1490 et Nuremberg, Georg Stuchs, ca 1493 (en allemand).
  • Bibliographie
    Germaine AUJAC, Claude Ptolémée astronome, astrologue, géographe. Connaissance et représentation du monde habité, Paris, Editions du CTHS, 1993 ; Numa BROC, La géographie de la Renaissance 1420-1620, Paris, Editions du CTHS, 1986 ; Patrick GAUTIER DALCHÉ, La géographie de Ptolémée en Occident (IVe-XVIe siècle), Turnhout, Brepols, 2009 ; Claude SORGELOOS, Tornaci compactus : sur quelques reliures provenant de Jérôme van Winghe († 1637), chanoine de Tournai, dans Archives et bibliothèques de Belgique, 2003, LXXIV, n° 1-4, pp. 295-335.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • Ptolémée,
    Claude (Créateur, 0100?-0170?,
    Auteur)
  • Sylvanus,
    Bernardus (Contributeur,
    Editeur scientifique)

Titres

  • Claudii Ptholemaei Alexandrini liber geographiae cum tabulis et universali figura et cum additione locorum quae a recentioribus reperta sunt diligenti cura emendatus et impressus (Titre propre)

Edition

  • [Publication] 1511
  • [Impression] Jacobus Pentius de Leucho

Type d’objet original : livre

Collation / Format

  • [Format] n.p. [94] f. ; 434 x 285 mm
  • [Décoration/Illustration(s)] cartes col.
  • [Reliure] Reliure du 16e s., maroquin rouge, décor vénitien, filets et motifs dorés et à froid sur les plats

Langue(s) :

  • Latin

Notes

  • [Appartenance] Mention manuscrite de « Hieronymi Winghij Can. ci Tor. » : Jérôme van Winghe (1559-1637)

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque centrale

Cote : 1000/1884

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : Ptolemee-noir.pdf
  • Nombre de pages : 96
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 276970 Ko
  • Dernière modification : 2018-10-24 13:07:00
UMONS
DocNum