Anathomia, ou particion du corps féminin, selon la constitution des membres intérieures

Références

  • Auteur(s) : , (Contributeur)
  • Date : ca 1540-1550
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale
  • Fonds particulier : Imprimés du 16e siècle
  • Cote : 1000/52 B

Thèmes

  • Anatomie humaine
  • Médecine — 16e siècle

Citer ce document

, « Anathomia, ou particion du corps féminin, selon la constitution des membres intérieures », Anvers, Sylvestre de Paris, ca 1540-1550, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=4807

Retour à la
notice

  • Commentaire
    Le 16e siècle est le siècle de l’illustration anatomique. La Renaissance rompt avec la figuration rigide et hiératique du corps humain adopté par le Moyen Age. L’illustration est de plus en plus précise et pertinente car effectuée à partir de réelles observations. La naissance de l’imprimerie et les progrès de l’anatomie et de la chirurgie vont permettre une multiplication des images. Une série de feuilles volantes représentant le corps humain de la femme et de l’homme sont publiées dans la première moitié du 16e siècle. Elles rencontrent un grand succès dans beaucoup de pays européens. La fonction de ces images où l’illustration prévaut sur le texte est de véhiculer des informations qui jusqu’alors étaient réservées à un public de spécialistes. Les imprimeurs, éditeurs et graveurs de planches anatomiques ont compris le parti qu’ils pouvaient tirer de la publication de ce nouveau genre pour initier le public curieux d’apprendre tout sur le corps humain. Ces planches présentent, comme dans les livres pour enfants, des tirettes de papier qui dévoilent les organes internes quand on les soulève. Cette pratique permet de donner une image en trois dimensions. Entre 1530 et 1550, elles connaissent une large diffusion à travers l’Allemagne, La Flandre, la France, l’Italie et l’Angleterre. Elles paraissent toujours par deux, l’une représentant l’homme et l’autre la femme. Un texte en latin ou en langue vernaculaire est imprimé avec les figures pour nommer les organes et les décrire brièvement. Ces planches seront publiées jusqu’au 17e siècle sans tenir compte des progrès de l’anatomie. Dans les années 1970, deux planches anatomiques intitulées « Anathomia, ou particion du corps femenin, selon la constitution des membres interieures » et « Anathomia, ou particion du corps viril, selon la constitution des membres interieures » imprimées à Anvers par Sylvestre de Paris ont été retrouvées dans un volume contenant quatre traités médicaux en latin publiés à Paris entre 1542 et 1548. Ce recueil (cote 1000/51) a appartenu à Levinus Vander Piet, savant belge qui fut professeur à Douai, selon l’ex-libris manuscrit qui figure sur les pages de titres des quatre traités. Les planches anatomiques ne comportent aucune mention d’appartenance. Elles ont été enlevées du volume et ensuite nettoyées et restaurées en 1971 à la Bibliothèque Royale de Bruxelles. Selon Elly Cockx-Indegeste qui a analysé le filigrane et la contremarque du papier, elles ont été imprimées entre 1540 et 1550. Sylvestre de Paris ou Van Paris, graveur, imprimeur et libraire a été actif à Anvers de 1528 à 1571. Il a imprimé quatre versions de ces planches : en latin, en latin-allemand, en flamand et en français. L’exemplaire conservé à la Bibliothèque centrale de l’UMONS est une version française. Il s’agit d’un document rare vu le peu d’exemplaires conservés et connus à ce jour : un exemplaire en latin-allemand à la Medical Center Library of the University of Michigan (États-Unis) et un autre en flamand à la National Library of Medecine à Bethesda (États-Unis). Nos deux planches présentent d’une part le corps d’un homme assis avec 6 bandes de papier imprimées superposées pour dévoiler les organes internes et le corps d’une femme assise avec 7 bandes de papier imprimées représentant les organes internes. Le nom du graveur ainsi que son adresse sont imprimés dans un cartouche situé à gauche ou à droite des jambes des personnages. Aucune mention de date ne figure sur ces deux documents. Le texte en français donne une brève description des organes et de leur physiologie. (Christine Gobeaux)
  • Bibliographie
    A. CARLINO, “Anatomical figures in early modern Europe”, dans “RES: Anthropology and Aestheties”, 1995, n° 27, p. 52-69 ; E. COCKX-INDESTEGE, “Twee anatomische planodrukken met beweegbare onderdelen, uitgegeven bij Sylvester Van Parijs te Antwerpen (ca. 1540-1550)”, dans “Scientiarum historiae”, 1971, n° 13, p. 92-102 ; « Une histoire de la médecine ou le souffle d’Hippocrate », Paris, Université Paris Descartes et Éditions de La Martinière, 2011 ; L. H. WELLS, “New light on the “Silvester” family of anatomical broadsheets”, dans “Bulletin of the Hystory of Medecine”, 1975, n° 49.2, p. 270-272.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • (Contributeur)

Titres

  • Anathomia, ou particion du corps féminin, selon la constitution des membres intérieures (Titre propre)

Edition

  • [Lieu] Anvers
  • [Editeur] Sylvestre de Paris
  • [Publication] ca 1540-1550

Type d’objet original : estampe

Collation / Format

  • [Format] 1 gravure sur bois, 38,5 x 30,5 cm
  • [Reliure] Ce document faisait partie d’un recueil composé de 4 traités de médecine parus à Paris entre 1542 et 1548 et ayant appartenu à Liévin Vander Piet (cote 1000/51).
  • [Couleurs] rehaussé d’aquarelle (rouge et ocre)
  • [Décoration/Illustration(s)] représentation anatomique du corps la femme avec tirettes de papier à soulever pour montrer les organes

Langue(s) :

  • Français

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque centrale

Cote : 1000/52 B

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : EST160054-pdf.pdf
  • Nombre de pages : 2
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 11047 Ko
  • Dernière modification : 2018-10-24 14:29:41
UMONS
DocNum