Bibliothèque des instituteurs, Journal de l’instruction primaire. [Tome quatorzième]

Cette page fait partie des 15 éléments de la série " Bibliothèque des instituteurs "

Références

  • Auteur(s) : Raingo, Germain-Benoît-Joseph (Créateur, 1794-1866, Editeur scientifique)
  • Date : 1832
  • Lieu de conservation : Bibliothèque centrale
  • Cote : 1601/223

Thèmes

  • Enseignement primaire — Belgique — Périodiques

Citer ce document

Raingo, Germain-Benoît-Joseph, « Bibliothèque des instituteurs, Journal de l’instruction primaire. [Tome quatorzième] », 1832, PHENIX (UMONS), consulté le , http://biblio.umons.ac.be/public/bv/?p=3494

Retour à la
notice

  • Table des matières
    Table des matières en fin de volume
  • Commentaire
    Germain-Benoît-Joseph Raingo est né à Mons le 11 février 1794. À l’âge de 18 ans, il donne cours à la classe élémentaire du Collège de Mons où il occupe différents postes jusqu’en 1837. Il y enseigne la langue hollandaise, les mathématiques élémentaires puis la minéralogie et la géologie avant de se consacrer à la chimie. En 1819, il est chargé par un arrêté royal du 27 juillet de donner des leçons sur l’instruction primaire aux futurs instituteurs et à ceux déjà en fonction. En 1831, il est nommé au poste d’économe et en même temps chargé d’exercer la fonction de principal en attendant la réorganisation définitive du Collège de Mons. Raingo se montre très actif au niveau de l’enseignement en proposant au Conseil de Régence l’ouverture de nouveaux cours de méthodologie, de pédagogie et de langues modernes. Chaque proposition de nouveau cours est accueillie favorablement par ce Conseil.En 1837, suite à l’ouverture de l’École provinciale des mines à Mons, Raingo est chargé du cours de minéralogie en première et deuxième année. Comme le conseil communal estime qu’il y a incompatibilité entre son emploi de principal du collège et sa nouvelle fonction de professeur en dehors de l’établissement, Raingo démissionne de ses fonctions au Collège.En 1838 s’ouvre un lycée, rue des Ursulines à Mons, placé sous la direction de Raingo. Cet établissement propose un système d’étude différent de celui des collèges. L’enseignement y est réparti en trois sections. La première est consacrée à l’étude de la langue française, de l’histoire, de la géographie, de la calligraphie et du dessin, la deuxième aux mathématiques et la troisième à l’étude des langues anciennes.En 1849, l’arrêté royal du 27 août lui confie la création et la direction pendant 12 ans d’une école d’agriculture à Attert dans la province de Luxembourg. Dans l’esprit de Raingo, cette école est « spécialement destinée à donner aux fils de propriétaires et de cultivateurs l’instruction théorique et classique que réclame leur position sociale ». Germain Raingo, qui a déjà à son actif plusieurs publications traitant de l’agriculture dont les « Éléments d’agriculture », a pour objectif de populariser en Belgique les doctrines des savants et répandre l’enseignement agricole. Il quitte Mons en 1850 pour prendre ses fonctions à l’Institut agricole d’Attert qui sera très rapidement transféré à Habay-la-Vieille. En 1856, il prend sa retraite de l’enseignement. Cependant, il s’implique dans la vie politique locale puisqu’en 1859 il devient bourgmestre de Habbay-la-Vieille. Il y décède le 22 octobre 1866.Si Raingo a consacré toute sa carrière à l’enseignement en donnant cours et en publiant une série de traités et de manuels élémentaires (voir la bibliographie publiée par René Plisnier dans « Contribution à la Bio-Bibliographie du pédagogue montois Germain Raingo 1794-1866 »), il a également prit part à la vie politique montoise. Il s’est investi dans plusieurs périodiques comme l’ »Éveil, journal du Hainaut » qu’il fonde en 1836 avec Adolphe Mathieu, les « Annales du Hainaut » en 1838 et surtout la « Bibliothèque des Instituteurs ». Il a été membre de plusieurs sociétés savantes comme la société des Arts et des Lettres du Hainaut, la Société géologique de France ou encore la Société physique et chimique de France. Christine Gobeaux
  • Bibliographie
    F. Pizzoferrato, « Les rapports entre la famille et l’école dans la Bibliothèque des instituteurs de Germain Raingo », dans « Éducation & Société Revue haynuière d’histoire de l’enseignement et de l’éducation », n° 4, 2002, p. 191-210 ; R. Plisnier, « Contribution à la bio-bibliographie du pédagogue montois Germain Raingo (1794-1866) », dans « Éducation & Société Revue haynuière d’histoire de l’enseignement et de l’éducation », n° 2, 1998, p.169-213.

Retour à la
notice

Retour à la notice

Auteur(s)

  • Raingo,
    Germain-Benoît-Joseph (Créateur, 1794-1866,
    Editeur scientifique)

Titres

  • Bibliothèque des instituteurs, Journal de l’instruction primaire. [Tome quatorzième] (Titre propre)

Edition

  • [Publication] 1832
  • [Impression] de l’imprimerie de H.-J. Hoyois, libraire

Type d’objet original : périodique

Collation / Format

  • [Format] 384, III, [1] p. ; 8°

Collections

  • Bibliothèque des instituteurs (14)

Langue(s) :

  • Français

Lieu de conservation : Bibliothèque centrale

Provenance

  • [Bibliothèque] UMONS. Bibliothèque centrale

Cote : 1601/223

Conditions d’accès

  • [Droits d’accès] Domaine public

Retour à la notice

Fichier

Téléchargement

Vignette

  • Nom : BibInst1832-pdf.pdf
  • Nombre de pages : 195
  • Droits d’accès : Accès libre
  • Type : application/pdf
  • Taille : 353050 Ko
  • Dernière modification : 2018-10-24 11:18:19
UMONS
DocNum